Articles par balises :Ethno-populisme

La pseudo-rencontre Bédié/Gbagbo à Bruxelles: un pied de nez à la démocratie en Afrique.  0

Deux semaines après la pseudo rencontre discrétionnaire Bédié/Gbagbo à Bruxelles, dont aucune preuve factuelle jusqu’à ce jour n’atteste la tenue, cet évènement est néanmoins, en dépit du sens commun, globalement considéré comme une rencontre historique et une réalité  politique normale par une grande partie de l’intelligentsia et des médias ivoiriens et Africains.

La rencontre Bédié/Gbagbo, qui blesse les règles élémentaires de l’éthique démocratique, est médiatiquement avalisée et légitimée. Aucun journal de la sous-région  n’a, à ma connaissance jusqu'à ce jour, mentionné le scandale constituée par cette rencontre discrétionnaire placée sous le sceau de l'autocratie communautariste, de la thématique identitaire et du partage du pouvoir entre des chefs politiques qui se considèrent comme représentants lignagers d'une collectivité d'autochtones envahie par l'étranger.

Lire plus …

L’Appel de Daoukro : Une véritable escroquerie morale !  0

Ambroise Tiétié

Journaliste Professionnel

Au quotidien ivoirien Le Rassemblement.

On le subodorait, peu prou. Mais l’interview qu’il vient d’accorder  à un tabloid français, le quotidien Le Monde, pour ne pas le nommer, des mois après celle accordée, le 14 décembre 2018, au confrère France 24 à Daoukro, achève de convaincre de ce que certains n’osaient pas croire : la candidature du président du PDCI-RDA Henri Konan Bédié, 85 ans bien comptés, à la présidentielle 2020. Dès lors, l’on comprend désormais tout au fameux appel qu’il lança depuis ses terres, à Daoukro,  et qui fit tant jaser. Surtout au sein de son parti où de nombreux cadres dont Kouadio Konan Bertin ‘’KKB’’, Charles Konan Banny, pour ne citer que les plus médiatisés, organisèrent  la résistance contre l’Appel de Daoukro’’ jugé ‘’inopportun’’. A raison !

Lire plus …

Pseudo-rencontre Gbagbo-Bédié à Bruxelles : la signification profonde d’une rencontre sur fond de duperies.  0

Après de nombreux atermoiements, se confirme, sous l'éclairage de la pseudo-rencontre Bédié-Gbagbo à Bruxelles,  le fait que l’échiquier politique ivoirien est désormais restructuré en un bipartisme opposant une coalition républicaine libérale centriste, progressiste et moderniste incarnée par le RHDP et une plate-forme ethno-populiste antilibérale extrémiste, réactionnaire et  antimoderniste incarnée  par l’axe Bédié-Gbagbo.

Les thématiques, les éléments de langage, les discours politiques, les actions des deux  protagonistes de cet affrontement bipartisan sont sans équivoques.

Lire plus …