Articles par balises :Appel de Daoukro

L’Appel de Daoukro : Une véritable escroquerie morale !  0

Ambroise Tiétié

Journaliste Professionnel

Au quotidien ivoirien Le Rassemblement.

On le subodorait, peu prou. Mais l’interview qu’il vient d’accorder  à un tabloid français, le quotidien Le Monde, pour ne pas le nommer, des mois après celle accordée, le 14 décembre 2018, au confrère France 24 à Daoukro, achève de convaincre de ce que certains n’osaient pas croire : la candidature du président du PDCI-RDA Henri Konan Bédié, 85 ans bien comptés, à la présidentielle 2020. Dès lors, l’on comprend désormais tout au fameux appel qu’il lança depuis ses terres, à Daoukro,  et qui fit tant jaser. Surtout au sein de son parti où de nombreux cadres dont Kouadio Konan Bertin ‘’KKB’’, Charles Konan Banny, pour ne citer que les plus médiatisés, organisèrent  la résistance contre l’Appel de Daoukro’’ jugé ‘’inopportun’’. A raison !

Lire plus …

L’image troublée d’Henri Konan Bédié en Côte d’Ivoire.

Le discours d’Henri Konan Bédié le 23 septembre 2018 qui fera date dans les annales de l’Histoire de la Côte d’Ivoire, est un appel défensif à la communauté contre la nation, à la chefferie traditionnelle contre l’Etat, au modèle politique de la royauté contre le modèle politique de la démocratie. Que cette instrumentalisation politique de l'ethnicité aux conséquences gravissimes ait été, semble-t-il motivée, encore une fois de plus, comme dans les années 1990, par une problématique partisane et personnelle de capture du pouvoir qui fait fi de l'intérêt général de la nation et de la condition existentielle des Ivoiriens, ne rend que plus condamnable et plus détestable l'entreprise.

Lire plus …

Côte d’Ivoire: l’unification du PDCI et du RDR est-elle une stratégie partisane de diversion?

L’unification du RHDP est-elle une diversion fomentée par un parti pour demeurer au pouvoir? S’agit aussi de la ruse d’un chef de parti soucieux d’instaurer une dictature personnelle sur les cendres du PDCI et du RDR, en lieu et place de la coalition? L’enjeu de l’unification n’est-il pas au contraire d’enraciner les deux courants de la coalition dans le projet sociétal et dans les valeurs axiologiques de l’Houphouétisme, leur matrice commune, afin de répondre aux défis du présent et de l’avenir ? L’alternance du pouvoir en Côte d’Ivoire doit-elle se faire au détriment du cordon sanitaire politique construit en 2010 pour contenir l’ethno-nationalisme et le populisme identitaire ? La personnalisation de notre affrontement politique ne brouille-t-elle pas finalement la clairvoyance politique dans notre pays, et ne fait-elle pas prédominer les intérêts personnels au détriment de l’intérêt général et du bien commun ?

Lire plus …