L’AVENTURISME SORO GUILLAUME EN CÔTE D’IVOIRE: une STRATÉGIE CONCERTÉE de DIVERSION ET DE CAMOUFLAGE.  0

L'AVENTURISME SORO GUILLAUME est une STRATÉGIE CONCERTÉE de DIVERSION ET DE CAMOUFLAGE fomentée par un quatuor informe de loosers politiques en Côte d'Ivoire.

La manœuvre foireuse de déstabilisation de la République ourdie par le chef du RACI-GPS semble obéir à un quadruple objectif stratégique:

1. Créer du bruit pour détourner l'attention de l'opinion nationale et internationale hors des succès du gouvernement en matière de politique d'intégration nationale et de développement endogène. C'est aussi trivial que cela.

2. Tenter de salir ce bilan par la démagogie au viol des droits fondamentaux et constitutionnels des citoyens et de l’opposition.

3. Dissimuler par ce bruit l'échec programmatique en matière économique politique et sociale du PDCI-Bédié, du FPI-Gbagbo, du RACI-GPS, d’EDS et des micros partis affiliés.

4. Tenter, au moyen de la démagogie, de la propagande et de la désinformation, de légitimer par ce bruit, par cette confusion des repères et par cet écran de fumée, la prétention autocratique des membres du quatuor .
Le PDCI-Bédié s'était doté à cet effet d'un SÉCRETARIAT DÉDIÉ à la PROPAGANDE. Il ne faut pas l'oublier.

L'imposture écarlate de ces autocrates et de ces ethno-populistes qui en appelaient, il y a peu, à la chasse aux étrangers, qui lançaient des appels aux pogroms , à la défense identitaire contre une soi-disant invasion de la Côte d'Ivoire par des étrangers ( les interviews surréalistes de Henri Konan Bedié dans le journal français Le monde sont des pièces à conviction), qui en appelaient au protectionnisme économique, dressaient les chefferies traditionnelles contre la République  ; de ces autocrates qui violent les libertés et les droits constitutionnels des peuples et qui font mine d'en être les défenseurs, tendent à accréditer s'il était besoin l'hypothèse selon laquelle L'AVENTURISME INSURRECTIONNEL DE SORO GUILLAUME EST BEL et BIEN une STRATÉGIE PLANIFIÉE DE DIVERSION .

Cette hypothèse d'explication peut être démontrée.

Nous avons depuis avril 2011 en cette Côte d'Ivoire multi-ethnique et pluriconfessionnelle, un régime de démocratie républicaine pluraliste laïque, dirigé par une majorité libérale-sociale respectueuse des identités culturelles du pays, qui se soucie d'intégration nationale et de développement endogène (un programme dont la gouvernance et le bilan de cette majorité témoignent)

Ce gouvernement fait face à des fractions ethno-populistes activistes, sans programme d'intégration nationale, soucieuses de désintégrer le pays en dominium ethniques et confessionnels, dont les chefs entendent se partager le pouvoir d'Etat sous un régime d'autocratie ethno-populiste; des chefs de fractions qui instrumentalisent à cette fin, l'identité ethnique à des fins guerrières, pervertissent les mots de République, de Droits, de Liberté dans la démagogie pour corrompre le discours et rendre impossible l'intercompréhension, conçoivent la démocratie dans un sens exclusivement procédural, fomentent des projets d'insurrection et des coups de forces pour contourner les urnes et tenter de capturer le pouvoir d'Etat en semant au besoin le chaos d'une guerre interethnique.

Telles sont les deux forces en présence en Côte d'Ivoire: un gouvernement libéral-social qui respecte les règles du jeu de la démocratie en se définissant socialement pour répondre aux demandes des catégories professionnelles et des classes de la société et des fractions ethno-populistes qui refusent de respecter les règles du jeu de la démocratie, qui se définissent autocratiquement pour répondre aux demandes de pouvoir de leurs chefs et de leurs oligarchies respectives contre le peuple.

Dans ce cadre défini opposant des protagonistes aux profils définis de winners et de loosers quelle pourrait être la signification véritable de la tentative foireuse du chef du RACI qui semble n'être qu'une provocation?
Penser que cet aventurisme foireux est une stratégie de diversion est une hypothèse rationnelle d'explication car elle fait sens.

L'aventurisme irresponsable du chef du RACI-GPS semble dans ce cadre avoir été stratégiquement planifié pour créer une diversion, pour semer le flou et jeter un écran de fumée sur les réussites politiques économiques et sociales de l'adversaire.

La tentative de ce coup d'Etat foireux, mis en scène pour faire du bruit est sensé être dans l'esprit de ses architectes un pavé lourd dont les ondes doivent, au détriment des performances du gouvernement, occuper l'actualité nationale et internationale pendant longtemps.

La fonction de cette opération de camouflage est de brouiller la ligne démarcation séparant un gouvernement RHDP qui remplit son office avec succès dans les règles de l'art et des fractions activistes incapables de jouer leur rôle d'opposition en raison de déficits et de vices politiques internes multiformes .

Il s'agit in fine en cette stratégie de diversion de détourner l'attention de l'opinion publique nationale et internationale sur de faux problèmes, de légitimer par ce détournement la prétention de pouvoir de ces autocrates qui attaquent en meute au moyen de la démagogie, des bruits de la désinformation et de la propagande.

Cette stratégie de diversion du perdant est bien connue des initiés.

Il est important de la dénoncer, d'être vigilant et de RECENTRER L'ATTENTION du PUBLIC sur LA PROBLÉMATIQUE des BILANS, des PROGRAMMES et des REDDITIONS de COMPTES.

Ce recentrage de l'attention nationale et internationale sur la substance de la démocratie et sur l'aptitude des protagonistes à y souscrire est L'ANTIDOTE contre cette MANŒUVRE de DIVERSION ET DE CAMOUFLAGE.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.