FRANKLIN NYAMSI WA KAMERUN ET LA CREDIBILITE POLITIQUE DU PAN IVOIRIEN SORO GUILLAUME.  0

LA DÉRIVE DE FRANKLIN NYAMSI WA KAMERUN ENTACHE LA CRÉDIBILITÉ POLITIQUE DU PRÉSIDENT DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE IVOIRIENNE.

LES LIGNES SIDÉRANTES (voir ci-dessous le Texte de Franklin Nyamsi)  repérées sur le mur Facebook de ce  conseiller très spécial de Soro Guillaume,  Franklin Nyamsi Wa Kamerun, SONT UNE INJURE PROFÉRÉE CONTRE L’ASSEMBLÉE NATIONALE DE CÔTE D’IVOIRE. ELLES ENTACHENT LA CRÉDIBILITÉ DE SON CHEF QUI L’ABRITE SOUS L’AUTORITÉ DE SA FONCTION ET QUI SEMBLE, DE CE FAIT AU FIL DES ANS, S’ÊTRE TRANSFORME EN CHEF DE FACTION. CETTE INDIFFÉRENCE ÉTONNANTE ET CETTE IMPUNITÉ SUBSÉQUENTE DU CONSEILLER LAISSENT PENSER QUE L’ACTUEL CHEF DU PARLEMENT IVOIRIEN EST INCAPABLE DE MESURER PLEINEMENT LA HAUTEUR DE SA FONCTION EN TANT QUE PRÉSIDENT DE L’INSTITUTION CENTRALE DU SYSTÈME POLITIQUE IVOIRIEN, L’INSTITUTION CHARGÉE D’ÉLABORER LES LOIS EN CÔTE D’IVOIRE.

SON « CONSEILLER » SPÉCIAL, qui signe rageusement et de manière emblématique, SES INJURES ET SES GROSSIÈRETÉS COUTUMIÈRES CONTRE LES MINISTRE DU GOUVERNEMENT IVOIRIEN  par un « C’est moi-même qui ait dit » SALIT ET DESHONNORE, PAR SES GROSSIÈRETÉS, L’ASSEMBLÉE NATIONALE DE CÔTE D’IVOIRE. Ce « conseiller » qui injurie en  qualité de «  Coordinateur du Club International de Conférences de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire » SYMBOLISE LA DÉMISSION DU CHEF DE CETTE INSTITUTION NOBLE DU PAYS.

CES DÉRIVES IMPUNIES DU CONSEILLER DU PRÉSIDENT DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE OFFRENT L’ASSEMBLÉE NATIONALE IVOIRIENNE EN PÂTURE A LA DÉMESURE DES AMBITIONS PERSONNELLES ET A L’AVIDITÉ DES INTÉRÊTS PARTICULIERS DES FACTIONS ET DES GROUPES D’INTÉRÊTS PRIVES.

J’ai choisi de publier ce texte du sieur Franklin Nyamsi Wa Kamerun pour dessiller les plus sceptiques des Ivoiriens qui parlent d’acharnement partisan contre « l’innocent » citoyen ivoirien Franklin Nyamsi. Il faut lire ce nième texte délirant  d’injures gratuites et de grossièretés en corrélation avec ma contribution  « Franklin Nyamsi : un philosophe accidentel » publiée hier samedi 22 septembre 2015 dans cedea.net et dans mon blog sur Médiapart pour la mesure de l’urgence d’une action de défiance patriotique dans notre pays.

Voici le texte délirant du sieur Franklin Nyamsi Wa Kamerun. Que ce pleutre ait probablement fait disparaître de son mur ne l’exonère pas de sa responsabilité et de sa culpabilité judiciaire possible.

« Un olibrius affirme dans la presse ivoirienne que le professeur agrégé et docteur de l’université que je suis ne boxe pas dans la même catégorie qu’un ministre d’Etat de son cru.

Je lui accorde volontiers crédit : il n’y a pas de commune mesure entre un intellectuel politique et un ancien loubard, par ailleurs ancien bagnard pour faits d’escroquerie.

En effet, on est ministre par nomination présidentielle, alors qu’on est professeur et docteur par mérite. La différence est de taille.

Donc cher Olibrius, oui, en effet, je ne boxe pas dans la même catégorie que votre idole. Comme vous le voyez, j’appartiens à la génération qui relèvera l’Afrique. Pas à celle des troubadours de foire qui vous enchantent par leurs légèretés.

C’est moi-même qui ai dit !

Franklin Nyamsi Wa Kamerun

Professeur agrégé, Docteur en philosophie

Coordinateur du Club International de Conférences de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire.

Paris, le 19 septembre 2018 »

CE TEXTE STUPÉFIANT ET SIDÉRANT EMBLÉMATIQUE DU SIEUR FRANKLIN NYAMSI WA KAMERUN AGISSANT EN QUALITE DE CONSEILLER DU PAN SORO GUILLAUME, CONFIRME LA MÉDIOCRITÉ ET LA FAILLITE ABYSSALE DE SON AUTEUR. IL FLÉTRIT LA PRÉTENTION DU CHEF DU PARLEMENT  A REPRÉSENTER POLITIQUEMENT LES IVOIRIENS AUTANT A L’ASSEMBLÉE NATIONAL QU’A LA TÊTE DE L’EXÉCUTIF.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*