RHDP Parti-unifié : le retrait du PDCI identitaire est un coup d’épée dans l’eau.  0

Que change la dénonciation de l'accord de création du RHDP Parti-unifié par la fraction ethno-nationaliste du PDCI? RIEN !

La réalité politique et la viabilité historique du RHDP Parti-unifié, en tant que rassemblement et union pérenne des forces démocratiques et républicaines ivoiriennes dans la société civile et dans la société politique de notre pays, demeure inentamée.

Désiré et voulu, tant dans la société civile que dans la société politique par les démocrates et les républicains ivoiriens, le RHDP Parti-unifié continue donc d'exister.  Bon nombre d’Ivoiriens y voient un front politique patriotique pérenne contre le nationalisme et le populisme.

Coalition politique d’inspiration démocratique et républicaine construite pour préserver la citoyenneté dans la cité, le RHDP incarne une idée et une volonté populaire de liberté et d’égalité.

Dans le contexte historique du péril de la citoyenneté et de la cité dans la guerre civile, les membres de la société politique qui formalisèrent cette nouvelle institution formulèrent une attente nationale et une demande de la société civile. Ils ne furent que les instruments du peuple majoritaire et souverain et les véhicules de sa volonté d'unité fraternelle .

Il est pour cela essentiel de dénoncer l’imposture de certains  acteurs politiques qui s’en font les dépositaires absolus et qui pensent être les propriétaires de la signature de formalisation de l’institution. N’ayant agi que pour le compte de partis dont la légitimité est fondée dans le peuple souverain, leur retrait personnel, motivé par leurs propres ambitions de pouvoir, ne saurait signifier la disparition de l’institution.

Autant dire que cette nouvelle institution, qui répond à une attente de la Nation démocratique, ne saurait être abrogée par le reniement d’une signature. Des acteurs politiques, venant de plusieurs partis de diverses obédiences regroupés dans le RHDP pro-parti unifié, s’y reconnaissent, portent cette attente et incarnent par cela même une représentativité sociale de l'institution.

 Les Idées de liberté et d’égalité ne disparaissent pas du seul fait qu’un chef de parti en déclare l’inexistence et mette en place une stratégie de répression contre ceux qui s’en réclament. Le RHDP Parti unifié qui incarne institutionnellement cette aspiration populaire à l’égalité et à la liberté  est donc ancrée dans la société politique ivoirienne.

La dénonciation fractionnelle de l’accord de sa création par le PDCI identitaire est donc bel et bien un coup d’épée dans l’eau en Côte d’Ivoire. Cette dénonciation ne modifie guère les rapports de forces politiques en faveur des féaux et des partisans de l’ethno-nationalisme, du populisme et de l’autocratie. Leur activisme propagandiste camoufle mal leurs divisions internes. Foncièrement atomisées du fait de leur vision du monde structurée par la division et le clivage social et politique, l’absolutisation des intérêts particuliers factionnels et personnels, l’indifférence à l’intérêt général et au bien commun, l’obsession de la jouissance personnelle du pouvoir, leurs « alliances » sont, par nature, improbables et quasi impossibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*