Le RHDP : UN AGENT DE MODERNISATION ET DE DÉVELOPPEMENT EN CÔTE D’IVOIRE. (1ère partie).  0

La conquête de l'indépendance réelle comme processus de modernisation dans les États postcoloniaux africains.

La problématique de la conquête de l'Indépendance réelle dans les États multi-ethniques post-coloniaux d'Afrique, après la conquête de l'indépendance politique, ne fut rien d'autre qu'une problématique de transformation des structures et des rapports de production, des formes sociales et politiques qu'induisent ces structures et ces rapports.

C'est toujours par cette médiation qu'un pays économiquement dépendant se libère de la dépendance après la conquête de son indépendance politique; que cette indépendance ait été octroyée comme l'estiment certains par l'ancienne puissance coloniale ou qu'elle ait été arrachée dans une lutte militaire de libération nationale. Il s'agit de construire l'unité politique de l'Etat, d'intégrer, en nation, une diversité de collectivités ethniques et sociales fragmentées, atomisées et divisées, de reconstruire et de moderniser les infrastructures du territoire pour transformer une économie extravertie de subsistance et de rentes, en économie de production industrielle endogène répondant aux besoins des populations du territoire national.

C'est à travers cette médiation qu'un pays croît du point de vue social économique et politique, s'agrandit autrement dit se développe et se rend indépendant par sa capacité à pourvoir à ses propres besoins au moyen d'une production endocentrée . De ce point de vue, le développement d'un pays est analogue au développement d'un corps vivant défini comme maturation progressive des organes qui favorisent les flux internes dont dépend sa vie et son autonomie . (Cf: Routes, Ponts et Équipements publics, Vaisseaux sanguins et Organes vitaux: une analogie éclairante. Cedea octobre 2019.)

L'aventure du développement comme croissance et maturation d'un corps social consiste en ce que les petites sociétés partielles, les identités ethniques du territoire soient rassemblées et réunies dans un nouveau corps politique plus grand qui les transcende c'est à dire dans une nation.

La nation est la figure politique de la modernité. Elle est distincte de l'ethnie. Avant la modernisation il n'existe que des ethnies. C'est la modernisation qui transforme les ethnies du territoire en nation en les intégrant dans une unité politique supérieure qui les transcende.

La NATION COMME GRAND CORPS SOCIAL NAÎT DE L’ŒUVRE DE RATIONALISATION DES FORCES DE PRODUCTION.

Pour que la pluralité des collectivités ethniques d'un territoire puisse se transformer en nation afin de l'affranchir de la dépendance, UNE ALLIANCE STRUCTURELLE DOIT ÊTRE ÉTABLIE À LA BASE DE LA SOCIÉTÉ ENTRE LES CULTURES LOCALES DU TERRITOIRE ET LA RATIONALITÉ MODERNE, ENTRE LA TRADITION ET LA MODERNITÉ.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*