L’EXEMPLE CHIRAC, LE GAULLISME, L’HOUPHOUËTISME et L’ERRANCE D’HENRI KONAN BÉDIÉ, l’anti-Chirac.  0

Jacques Chirac, le Gaullisme et l'Houphouëtisme: une droite centriste libérale-sociale et humaniste de conviction.

On retiendra de Jacques Chirac l'exemple d'un engagement libéral-social de principe, d'une politique de droite centriste et humaniste de conviction, fidèle à la vision du Gaullisme et à l'esprit du Général Charles De GAULLE.

On retiendra de Jacques Chirac L'EXEMPLE D'UN ENGAGEMENT POLITIQUE HUMANISTE DE CENTRE DROIT DE CONVICTION ATTESTE PAR LE REFUS DE TRANSIGER AVEC L’EXTRÊME GAUCHE COMMUNISTE ET PAR SON OPPOSITION FRONTALE A L'EXTRÊME DROITE RACISTE DES LE PEN.

De Jacques Chirac on retiendra aussi L'EXEMPLE DU "FRONT-RÉPUBLICAIN", le RASSEMBLEMENT DES PARTIS DE DROITE ET DE GAUCHE CENTRISTE DONT IL FUT L'UN DES INITIATEURS CONTRE LE FRONT NATIONAL DE JEAN-MARIE LE PEN pour préserver la République.

La spécificité d'un parti identitaire est d'être un parti opposé au régime républicain qui garantit le vivre-ensemble.

La fin de non-recevoir opposée par la famille Chirac à une Marine Lepen désireuse d'assister aux obsèques de l'homme d’État français témoigne de ce rejet de conviction humaniste comme valeur commune partagée par la famille biologique et par la grande majorité de la famille politique du Grand Homme d’État français.

L'EXEMPLE CHIRAC JETTE UNE LUMIÈRE CRUE SUR LA PERDITION D'HENRI KONAN BEDIE ET DE CERTAINES FIGURES HISTORIQUES DU PDCI-RDA TRAHISSANT LA MÉMOIRE DE FÉLIX HOUPHOUËT-BOIGNY EN CÔTE D'IVOIRE DANS UNE ALLIANCE IMMORALE ET ANTI-RÉPUBLICAINE AVEC L'EXTRÊME DROITE IDENTITAIRE ANTI-HUMANISTE ET XÉNOPHOBE DE LAURENT GBAGBO ET DE SES SATELLITES.

L'EXEMPLE CHIRAC dénonce la coupable errance d'un Henri Konan Bédié rompant LE FRONT RÉPUBLICAIN RHDP pour satisfaire un hubris patrimonialiste du pouvoir qui met en danger la République.

L'EXEMPLE CHIRAC jette une lumière crue sur LA PERDITION ENDURCIE d'un Henri Konan Bédié trahissant ouvertement et allègrement la mémoire de Félix Houphouët-Boigny, revendiquant, sans trembler, l'héritage politique du Grand Homme d’État ivoirien, au point de vouloir présider l'attribution du Prix Félix Houphouët-Boigny pour la paix tout en prônant la guerre civile !

Henri Konan Bédié qui trahit la mémoire politique de Félix Houphouët-Boigny et qui porte des coups de canifs dans le Front républicain ivoirien RHDP afin d'ébranler la République est l'anti- Chirac.

Au deuxième tour de la Présidentielle 2002 Jacques Chirac avait, avec d'autres chefs de partis,  pris en France, l'initiative d'un « front républicain »  pour préserver la République contre le nationalisme identitaire xénophobe et raciste. Au deuxième tour de la présidentielle 2010 en Côte d'Ivoire, Henri Konan Bédié avait pris l'initiative d'un front Républicain (RHDP) pour que le pouvoir d’État lui soit rétrocédé par alternance patrimonialiste en 2020 au mépris de la démocratie et de la République.

Trahissant l'houphouëtisme et la République, Henri Konan Bédié s'allie en 2018 aux forces extrémistes du nationalisme ethnique et du populisme xénophobe pour tenter de capturer le pouvoir d'Etat en 2020, au besoin, par la guerre civile.

L'EXEMPLE CHIRAC NOUS ENSEIGNE QUE LA PÉRENNITÉ DE L’ÉTAT DÉMOCRATIQUE MODERNE REPOSE PAR DESSUS-TOUT SUR UNE ÉTHIQUE RÉPUBLICAINE DE CONVICTION ET QUE TOUTES LES ALLIANCES INTER-PARTISANES NE SONT PAS PERMISES DANS UNE DÉMOCRATIE PLURALISTE.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*