Réflexion sur le devoir de penser par soi-même et d’écouter le bon sens commun dans l’actualité politique ivoirienne.  1

Pr Kouadio Augustin Dibi

Professeur Titulaire de Philosophie

A l'Université Félix Houphouët-Boigny d'Abidjan.

"Mon cher Dieth , Comme par ces lignes, tu nous fais retrouver le profond Kant auquel tu as consacré ta Thèse de Doctorat, soutenue à Poitiers, sous la direction de Mr le Professeur Miklös Veto ! Kant ne cesse de nous inviter à "écouter notre propre raison et le bon sens" .à éviter d'avoir pour compagnon fidèle l'univers des pensées boiteuses ,contingentes et inconsistantes , se détruisant elles-mêmes par leur propre contradiction ! Il nous parle de la lumière intérieure du bon sens .C'est qu'il lui semble que le bon sens est " l'entendement sain "(der gesunde Menschenverstand) , ce sens que fait acquérir la vie en communauté et qui est la condition de possibilité même de l'être ensemble . C' est l'instinct de la raison en l'homme,le conduisant à choisir ce qui est convenable,avec la signification de ce qui met ensemble,ce qui me permet ,en me retrouvant,de retrouver aussi les autres.

On sait que Hannah Arendt voit en le sens commun ce sixième sens ajustant les cinq autres à un monde commun . Est nécessaire en politique un tel sens invitant à me poser une unique question : où est le Bien afin que je le puisse servir ? C'est la question que toute personne soucieuse du devenir de notre pays,la Côte d'Ivoire, doit se poser .Une rencontre, même effective, entre les Présidents BEDIE et GBAGBO ne peut nous empêcher de poser cette question ! L'on pourrait même dire que précisément ,à cause de cette rencontre,cette question se redouble en soi pour s'imposer en sa nécessité et se poser avec acuité …Que peut-il en effet surgir de merveilleux,de radieux et d'infiniment noble pour l'avenir de notre pays d'une rencontre relevant de tout ,sauf du bon sens ,de cet entendement sain dont parle Kant? Qui ne pourrait aisément deviner qu' à Bruxelles ,elle a eu pour seul programme de ne plus permettre que soit vue,même en peinture, la personne conduisant actuellement la destinée de notre pays ,qu'elle refuse d'ouvrir les yeux du cœur pour confesser que,si tout ne peut être parfait,de grands pas ont été accomplis pour sortir ce pays d'un ensablement dans la laideur ,d'un abîmement dans la nuit des identités meurtrières,loin de la communauté des êtres raisonnables ? Quand on a délaissé une formation politique comme le RHDP,à la création de laquelle l'on a ardemment contribué,comment ne pas reconnaitre que l'on a choisi de ne plus suivre les pas du Président Félix HOUPHOUET BOIGNY pour conduire son œuvre plus loin et plus haut ? Comme conséquence,désormais ne peuvent que régner la pleonexia égoïste, l'angoisse de l'errance et le vertige de l'indéterminé !"
Professeur AUGUSTIN DIBI KOUADIO

1 commentaire

Docteur Dieth et le professeur Diby me ramène à ces années lointaines de mes vacances de collège et lycée que je passais à Agboville chez ma mère à jouer au tournoi de football mais plus important à dévorer mes livres de philosophie ramassés ça et la mais surtout loues au centre culture Français au plateaux car nous n’en avions pas les moyens de nous en payer. Merci pour vos critiques écrites dans une manière philosophique qui amène à la réflexion et l’introspection de chaque citoyen .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*