L’importance de la politique d’argumentation en Côte d’Ivoire face à l’anti-politique des affects.  0

Conformément à leurs habitudes depuis les années 1990, certaines forces politiques ivoiriennes identifiables, maintenant dans l’opposition, (cf «  La thématique de l’invasion étrangère, une arme anti-politique prisée en Côte d’Ivoire ». cedea.net. 27 octobre 2018 ) ont décidé, depuis la fin de la crise postélectorale de 2010, d’instrumentaliser  l’ethnicité et les mouvements sociaux, de mobiliser  dans une stratégie insurrectionnelle continue, la thématique de la résistance nationale à une invasion étrangère, pour reconquérir le pouvoir d’Etat.

 Contre ces deux armes anti-politiques de désintégration nationale qui mobilisent les affects, qui se passent d'argumentation, utilisent la propagande, les slogans et le verbalisme sommaire de l'argot, le gouvernement ivoirien a choisi d'opposer le discours de l'action pour soutenir sa politique d'intégration nationale.

Concentrer les efforts gouvernementaux sur l’action économique suffit-il à mettre un programme d’intégration nationale à l’abri de l’adversité politique?

Je pense personnellement que face à l'anti-politique des affects de "l'opposition " extrémiste ivoirienne ( une opposition différente en nature de l'opposition sénégalaise centriste républicaine et argumentative) qui mise sur les rapports de force et la propagande, l'efficience de la politique de l'action d'intégration nationale du gouvernement doit être nécessairement soutenue et complétée par une politique d'argumentation.

La vertu de cette politique d'argumentation rationnelle est de mettre la politique gouvernementale de l'action à l'abri de la tentation de la mêlée sauvage des rapports de force à laquelle finit toujours par céder un régime de mobilisation des masses. Cette légitimation intellectuelle et morale est un élément décisif de légitimation démocratique dans un pays quand la lutte politique est gangrenée par le populisme et l'ethnicisme. Elle augmente et renforce la digue du bon sens des masses populaires. Elle constitue un bouclier contre la désinformation et préserve les victoires électorales contre les contestations de mauvaise foi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*