A qui profiterait la défaite d’Alain Juppé?  0

thumb_1908A qui profiterait la défaite d'Alain Juppé à la primaire LR en France?

Contrairement à ce qui se dit, la remontée spectaculaire  de François Fillon au premier tour de la primaire de LR doit très peu à la stratégie personnelle de terrain de Fillon. Elle doit, par contre, beaucoup au choix des stratèges du Front National qui trouvent, en sa personne, le candidat idéal à opposer à Marine Lepen pour assurer sa victoire en 2017. La victoire de François Fillon  n'a donc rien d'un miracle.

Elle ne témoigne pas, non plus, d'une faillite des sondages.  En attendant que des preuves factuelles viennent étayer cette thèse, il est possible de supposer que François Fillon apparaît, de toute évidence, comme le candidat idéal pour Marine Lepen à la présidentielle 2017. Il est donc possible d'en déduire que les électeurs du Front National ont,décidé d'assurer la victoire de François Fillon  en lui apportant massivement leurs votes à la primaire de la droite afin de choisir l'adversaire de leur candidate Marine Lepen à la présidentielle de 2017.

Alain Juppé étant un adversaire trop coriace, pour Marine Lepen, les électeurs de Marine Lepen ont décidé d'assurer la défaite de Alain Juppé à la primaire de la droite  en apportant leurs voix à Fillon. Cet apport massif des voix du FN, imprévu par les sondages, explique l'écart étonnant, quasi miraculeux entre Juppé et Fillon qui n'avait que 10% de voix derrière Sarkozy. Cette remontée spectaculaire de Fillon est purement artificielle. Lors de la présidentielle 2017, l'apport de voix FN ayant  assuré la victoire de François Fillon  à la primaire des républicains, retournera à son propriétaire légitime Marine Lepen et Fillon retrouvera ses 10% de la primaire lors de la Présidentielle 2017. 

En regard  de cette hypothèse, François Fillon  apparaît, bel et bien,  comme un instrument de Marine Lepen et du Front national. La stratégie du Front national est donc évidente. Il est étonnant que les analystes qui s'épanchent sur "l'efficacité" de la campagne de Fillon ne s'en aperçoivent pas. Il faut pourtant dénoncer cette stratégie pour empêcher la réédition en France d'un coup Donald Trump. Certes dans la perspective d'un match à droite entre François François Fillon et Marine Lepen, la gauche conserverait toutes ses chances avec un candidat bien choisi . Alain Juppé ne fait donc ni l'affaire électorale de l'extrême droite ni celle de la gauche. Il risque pour cela d'être sacrifié sur l'autel des stratégies politiques de ses adversaires. Pour le salut de la démocratie française, il importe cependant de prendre conscience du piège ourdi par le FN. Car le "syndrome Donald Trump"risque de se reproduire en France si l'électorat de la droite républicaine tombe dans le piège du FN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*